Tuilage

C'est une activité d'accompagnement et de formation à destination des collectifs qui intervient dans le domaine de :
  • l'animation collaborative
  • l'animation de collectifs
  • l'animation de territoire
Elle vise à permettre aux collectifs d'être "outillés" pour collaborer, animer la vie de groupe et créer une dynamique sur son territoire. "Tuilage" intervient de manière ponctuelle dans la vie des collectifs et contribue à assurer une continuité dans la mise en oeuvre des projets par un accompagnement ciblé et/ou une formation personnalisée.

L'origine de "Tuilage"

"Tuilage" se définit par "Action de tuiler ; chevauchement" (Larousse). Dans le cadre d'une recherche-action, j'ai répertorié quatre définitions du tuilage, qui concernent la Franc-Maçonnerie, l'art de la draperie, le travail du bois et le chant. Je me suis intéressée plus particulièrement au tuilage dans le domaine de la draperie et celui du chant.

Dans la draperie, le tuilage est une étape du travail assuré par le tondeur de drap, un ouvrier chargé de lustrer et lisser les étoffes et les draps. Le tondeur de drap effectue plusieurs étapes préparatoires sur l'étoffe avant de pratiquer un tuilage : il coupe l'excès de poils de laine, il carde, il brosse. Ce que l'on appelle tuilage est le définitif de l'ouvrage du tondeur de drap. L'objectif recherché est d'obtenir une continuité dans les fibres pour rendre les étoffes et les draps plus unis et soyeux.

Dans le domaine du chant en Bretagne, le “Kan ha diskan“ est une technique traditionnelle qui signifie littéralement "Chant et déchant" mais qui est plus compréhensible par “chant et répétition“. Le tuilage représente la partie chantée communément par les chanteurs en fin de phrasé : le kaner chante sa phrase et le diskaner démarre sur les dernières syllabes de la phrase du kaner, qu'il double à l'unisson avant d'enchaîner seul la phrase suivante. Chacun chante donc à tour de rôle mais les dernières syllabes de la phrase sont prononcées à double voix. L'objectif recherché est d'assurer une continuité dans la diction et le rythme, ce qui est particulièrement important pour les danseurs dans le cas de chants à danser.

Le choix du mot "Tuilage"

Pour mon activité, j'ai choisi "Tuilage" car il est en résonance avec mon parcours :
  • des parents dont le métier en couverture / zinguerie obligent à faire "tuiler" les ardoises ; cette continuité permettant une étanchéité de la toiture !
  • mon origine bretonne fait que je vibre aux premiers sons de bombarde, biniou ou veuze. Les fest-noz ont bercé ma jeunesse dans lesquels se produisaient régulièrement les Frères Morvan, spécialistes du Kan ha Diskan !

La symbolique du logo

Ce logo est constitué :
  • d'une forme de triangle ouvert en bas
  • de traits superposés
La forme de triangle ouvert en bas est inspiré de l'idéogramme chinois "rén" qui signifie "personne / humain" car l'activité "tuilage" concerne les activités humaines (individus, collectif, réseau associatif...). C'est aussi une forme de toiture qui rappelle l'environnement familial dans lequel j'ai grandi (entreprise artisanale de couverture / zinguerie). Enfin, l'influence asiatique correspond à un centre d'intérêt important de mon quotidien.
Les traits superposés renvoient à la continuité de la vie d'un collectif ou d'un projet assurée lors d'un accompagnement ou d'une formation, telles des tuiles qui assurent une étanchéité de toiture.